top of page

Notre semaine dans une classe en Suède

Dernière mise à jour : 26 mai 2022

Erasmus c’est pas que pour les étudiants ! Aujourd’hui nous te parlons de cette possibilité qui est finalement peu utilisée par les écoles et pourtant si enrichissante.

Les écoles peuvent monter un projet Erasmus + et permettre à l’équipe de découvrir les pratiques enseignantes, les méthodes de travail de nos collègues européens.

Renseigne-toi sur https://monprojet.eramus+.fr pour un projet de mobilité ou de partenariat.


Nous sommes cette semaine en Suède pour observer les méthodes des enseignants pour gérer les élèves avec des difficultés de comportement. Voir fonctionner une école, échanger avec les enseignants sur nos pratiques, découvrir, apprendre, être surpris aussi… Des moments riches, de belles rencontres… C’est vrai, monter un dossier Erasmus+ demande un peu d’énergie mais si ça t’intéresse, mets ça dans un coin de ta tête. Renseigne-toi sur le site, parles-en à tes collègues.



On te raconte ici ce que l’on a observé et qui a attiré notre attention. Je t’entends déjà dire « Oui, mais on ne peut pas comparer ce qui n’est pas comparable ! ». C’est vrai. Tu as raison. Les conditions de travail sont bien plus agréables en Suède.Je ne te parlerai même pas de la salle des maîtres, tu serais vert de jalousie. Maintenant, arrête de râler et pique leur quelques bonnes idées. A toi de les adapter !


Les horaires de l’école sont : 8h20-14h du lundi au vendredi, mercredi compris. Les enseignants arrivent à 8 heures et travaillent ensemble après 14 heures pour 35 heures de présence à l’école par semaine. Ils doivent en plus 10 heures de travail personnel qu’ils font soit à la maison soit à l’école.

Les élèves sont pris en charge par le centre de loisirs dès 6 h 30 si besoin puis de 14 heures à 17 h 30. Ils rentrent chez eux quand ils le veulent. Le personnel du périscolaire travaille à temps plein et seconde les enseignants le reste de la journée.


Les adultes sont nombreux dans l’école. 225 élèves pour 45 personnes : des enseignants, le personnel du périscolaire, un psychologue, un infirmier, un médiateur, les AESH… Ce qui fait un adulte pour 5 enfants. L’effectif des classes avoisine les 25 élèves.

Les enseignants travaillent l’essentiel du temps à 2 ou plus…


La classe est répartie dans trois salles : 2 grandes salles de classe gérées par 2 enseignants et un petit atelier vitré où des élèves travaillent à l’écart s’ils le souhaitent. Une des 2 salles dispose d’une véritable cuisine équipée toujours dans le style « Ikea » et de canapés.

Les enfants arrivent de façon échelonnée, en retirant manteaux et chaussures. Des rangements sont prévus à cet effet. Dans les salles de classe, nous retrouvons encore un mobilier style « Ikea » très fonctionnel alliant bois et surfaces blanches. Les tableaux blancs coulissent et dissimulent de nombreuses étagères dans le mur. Un unique long meuble de rangement est situé sous les tableaux.

Le bureau de l’enseignant prend très peu de place, ne permet pas de s’asseoir et ressemble à un mange-debout. Chaque classe est équipée d’un écran blanc, d’un ordinateur portable et d’une visionneuse. L’école dote chaque enseignant d’un ordinateur portable et tous les élèves d’une tablette. Ces dernières sont équipées d’applications adaptées aux besoins de chacun. L’enseignant a la possibilité de donner du travail individuel digital directement.

Les TNI sont réservés aux deux classes d’élèves à besoins particuliers. L’ordinateur de la classe et la visionneuse sont directement connectés au site de l’école ce qui permet aux absents de suivre les activités de la classe. Sur ce site, les enseignants ont accès aux programmes et à de nombreuses fiches de séances toutes prêtes. Ils publient les leurs en partage avec toutes les écoles de la commune.

Les bureaux des élèves sont hauts et avec des plans inclinés qui se soulèvent pour ranger le matériel. Les chaises sont hautes avec des repose-pieds : les adultes s’y assoient sans se sentir tout petits. Ils ne se font pas mal au dos quand ils viennent aider un élève.

Des paravents servent à s’isoler pour réfléchir ou à ceux qui ont envie de s’extraire du collectif. Des isoloirs sont posés sur les bureaux quand un élève n’arrive pas à se concentrer sur son travail et s’occupe de ce qui se passe à côté.


La journée commence avec 10 minutes de lecture silencieuse sur le support de son choix (livres, BD, tablettes…).

L’emploi du temps est affiché au tableau tous les matins. Au tableau, une colonne à gauche avec l’emploi du temps sur la semaine puis une colonne à droite avec l’emploi du temps du jour. Sur le côté la photo des élèves. Les absents sont affichés.


Les élèves sont autorisés à manger en classe un fruit fourni par les familles s’ils ont faim.


Pour les activités, ils choisissent où ils préfèrent travailler : à leur bureau, sur un tapis, sur le sol, sur un canapé, au coin bibliothèque… Seuls la passation de la consigne et l’organisationnel sont abordés en groupe-classe, tous assis à leur bureau ; le reste se régule en discussion enseignant-élève, par l’explicitation personnalisée. Nous n’avons pas assisté à de mise en commun collective ce qui ne semble pas être une pratique fréquente.



L’ambiance est exceptionnelle ; les élèves sont hyper calmes. Nous avons remarqué qu’ils chuchotent tout le temps. Ils sont en chaussettes ou pieds nus ce qui amenuise encore le bruit. Le personnel de service n’hésite pas à faire le ménage pendant la pause méridienne.

L’école est spacieuse, très bien pensée ; très propre et ultra fonctionnelle. Partout des rangements en bois optimisent l’espace. Les enseignants font preuve de beaucoup de souplesse avec les enfants. Ils bougent quand ils veulent et sont très autonomes. En cas de problèmes de comportements, pas de punitions, seulement un isolement avec une activité calme et apaisante.

Les enfants montrent qu’ils ont des connaissances en anglais et n’hésitent pas à communiquer avec nous avec quelques mots. Afin de les préparer à notre venue, une photo de chacune de nous est affichée dans toutes les classes sur les tableaux. Les élèves nous attendaient avec impatience.


Dans le prochain article on te fera découvrir 2 intervenants très particuliers dans cette école : Figge et Oboy !







34 vues0 commentaire
bottom of page